Les Rendez-Vous MVF

SOLABLE

Made in France 11/04/2018

Cette semaine, MVF a rencontré Pascal Nuti, co-fondateur de Solable, société qui propose des solutions innovantes et écologiques pour le chauffage et l'eau, dont notamment LaVie, une boite qui transforme l'eau du robinet en eau minérale pure à travers un processus sans filtre ni produit ajouté.

MVF : Pouvez-vous nous présenter l'activité de Solable?
Pascal : Solable crée de l'innovation sur les domaines eau et énergie. Nos projets sont choisis pour apporter une valeur ajoutée forte à un maximum d'individus, dans l'esprit de rendre l'humain plus autonome et responsable par rapport à sa présence sur terre. Ainsi, nous ne créons que des produits pour les particuliers, jamais pour les professionnels. Nous soignons particulièrement l'efficacité énergétique, les matériaux et la durée de vie sans entretien. Nous n'essayons jamais de créer des redondances financières sur les consommables, mais plutôt de re-créer des modèles économiques durables par la valeur ajoutée.

MVF : Vos produits sont fabriqués en Europe, pourquoi ce choix?
Pascal : Nous pensons qu'il faut arrêter de penser au 'tout Asie' pour s'ouvrir à notre continent. Nous essayons bien sur de travailler le plus près possible pour des raisons évidentes de logistique et de circuit court. La Catalogne est par exemple beaucoup plus proche de nous que la région Parisienne. Etre fier d'être français est une bonne chose, refuser d'être européen est à notre avis un simple manque de bon sens.

MVF : Qui se cache derrière Solable? Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre équipe ?
Pascal : Personne ne se cache, nous sommes bien visibles à travers nos réalisations présentes et passées. Nos 15 ans de collaboration nous ont amené à ouvrir Solable il y a presque trois ans, dans l'esprit de faire briller l'innovation frugale et le low-tech appliqués à la cleantech soutenable. Nous sommes par ailleurs en lice pour le Katerva Award, qui est le Prix Nobel de l'innovation soutenable. Nous sommes deux cofondateurs, Saadi Brahmi et moi-même, cumulant environ 40 années d’expérience dans l'innovation, beaucoup de brevets, de prototypes, d’échecs, de réussites, etc. Nous tentons de créer un équilibre en redistribuant 10% du C.A. de LaVie aux pays en développement. Nous livrerons bientôt ainsi 500 unités de LaVie SUN, suite à notre campagne Kickstarter.

MVF : Quels sont vos projets pour la suite?
Pascal : Commercialiser des licences de nos technologies, puis ouvrir un accélérateur braqué sur l'innovation hardware qui change le monde, un domaine assez délaissé dans l'Hexagone, car doté de composantes industrielles où la France ne veut plus vraiment jouer. Bien sûr, nous gardons un fort potentiel de projets internes, comme le stockage d’énergie abordable, le dessalement low-energy, le refroidissement radiatif nocturne, etc.

MVF : Avez-vous une anecdote sur Solable que vous souhaiteriez partager?
Pascal : Bien sûr, nous avons trouvé LaVie par hasard et tout le monde aurait pu y arriver aussi d'ailleurs. L'été dernier, en faisant des essais de pasteurisation solaire, nous avons eu la curiosité de goutter l'eau en sortie. C'est à ce moment là que nous avons compris que son goût avait été complètement modifié, épuré, bien que notre eau du réseau soit très correcte sur Lambesc). Nous nous sommes alors lancés dans de longues recherches pour bien isoler le phénomène, et avons posé un brevet sur l'homolyse du chlore par les rayons UVA moins de deux mois après. En deux heures d'exposition plein soleil, une bouteille de 1L d'eau du robinet fermée est ainsi purifiée de la totalité de son chlore, qui s'est transformé en radicaux libres et à nettoyé profondément tout le contenu vivant, chimique, les goûts et les odeurs. Nous n'avons fait que reproduire ces conditions dans une boîte qui permet le traitement indoor en 15 minutes. On peut appeler cela du biomimétisme. En conclusion, il faut y croire, multiplier les expériences pratiques, ne pas hésiter à plonger dans la lecture de l’état de l'art, accepter la nouveauté tout autant que l’étonnement et ne pas hésiter à refaire une expérience qui peut sembler ratée pour comprendre ses erreurs.

Un grand merci encore à Pascal Nuti pour son temps et le partage de son expérience très enrichissante et plein d'inspiration. On vous souhaite bonne chance pour la suite.