Les Rendez-Vous MVF

LA DROITE ET LA GAUCHE, J'Y COMPRENDS RIEN !

Le vendredi tout est permis 20/07/2018

Les plus anciens d’entre nous se souviennent de cette époque où, lorsqu’on partait en voyage, la boîte à gant et le vide poche de nos voitures étaient remplis de cartes routières. En ce temps-là, il fallait savoir déchiffrer ces cartes, connaître les codes pour savoir faire la différence entre une départementale et une nationale, mais surtout, il fallait avoir une petite idée de où on allait et où on se trouvait pour pouvoir se repérer. Il était conseillé à cette époque aux personnes sans aucun sens de l’orientation de ne pas partir en voyage seule, et on croisait sur le bord des routes beaucoup de gens avec une carte étalée sur le capot de leur voiture en train de regarder en l’air, dans l’espoir que l’univers puisse leur indiquer la bonne direction. Tout cela semble à présent loin, même si quelques irréductibles aiment encore se lancer des challenges et partir à l’aventure avec une carte et une boussole…

Depuis l’arrivée du GPS dans nos voitures et sur nos smartphones, rares sont ceux et celles qui s’encombrent encore de papier et qui se risquent à se prendre la tête avec un copilote qui pourrait se tromper en lisant la carte. On s’en remet presque totalement à nos assistants de navigation à présent, et après avoir rentré l’adresse de notre destination, on se laisse tranquillement guider par une voix suave qui nous dit quand tourner, où s’arrêter, voire à quelle vitesse rouler. On pourrait presque conduire les yeux fermés (ne le faites pas !) tellement c’est devenu facile. Encore que… Les erreurs de conduite existent encore et on s’est tous au moins une fois mis à crier sur notre pauvre GPS qui nous demandait de faire demi-tour dix fois car on avait pris la mauvaise sortie. Comme quoi, la technologie ne nous rendra jamais parfaits…

Car si on regarde bien, la plupart des erreurs que l’on fait avec le GPS sont dues à notre mauvaise interprétation des indications. Mais comme on est de mauvaise foi, on dira bien entendu que le GPS n’était pas assez précis et qu’il était difficile de savoir quelle rue il fallait prendre. On prétendra aussi que la rue a changé et que le logiciel n’est pas à jour. Ou bien on jurera que le GPS avait dit à droite… enfin gauche… enfin l’autre droite en fait. Bref, il y a toujours une excuse, même si vous savez qu’au fond, c’est un peu de votre faute si vous vous êtes perdu. Et puis pour vous, la droite et la gauche, ça change en fonction de comment on se tourne. Il vous faudrait des indications plus claires, plus simples, plus concrètes… C’est ce que Google commence à mettre en place sur Google Maps avec des repères physiques. Ca sent aussi une belle manière de mettre en place un nouveau système de pubs… Bientôt, vous entendrez : ‘Juste après la maison de Jean-Mich, tournez là où il y a un grand arbre et une maison violette avec des volets bizarre.’ On a déjà hâte !

PLUS D'INFOS PAR ICI

Allez, bon week-end !